Leurres durs pour pêcher en rivière, eau douce ou en mer, on y trouve nombreux modèles pour la pêche du brochet, sandre et celle du bar et du loup.

Les leurres durs pour la pêche surface : le stickbait

Premièrement le stickbait est un leurre droit dépourvu de bavette (lipless) de densité flottante qui n’ont en général aucun transfert de masse pour assurer une bonne nage. Les leurres durs stickbait sont parfaits pour la pêche du black-bass à la période chaude au printemps et en été. Il s’utilise le long des Herbiers ou proche des postes à gros Black-bass notamment près des nénuphars et bois morts.

Pour l’animer on utilise la nage en Walking the Dog, aussi appelée WTD, qui consiste en une succession de tirées du scion de la canne qui va faire partir le leurre en zigzag de droite à gauche telle une proie chassée.

Si vous trouvez des poissons postés proche de la surface, on lance le stickbait un peu à l’écart pour ne pas les effrayer, puis on récupère avec une cadence régulière couplée à des petits coups de scion.

Il arrive que des beau black-bass ou brochet suivent le stickbait sans l’attaquer. Dans ce cas-là il ne faut pas ralentir et même accélérer le leurre dès que l’on aperçoit le sillage d’un poisson qui suit le stickbait.

Bien faire nager son stickbait

L’erreur fréquente des débutants est de ralentir l’animation pensant que le poisson va attaquer le stickbait ce qui est une erreur puisque ça lui laisse le temps d’analyser le piège.

Ces leurres durs font également ravages pour la pêche du bar et du loup pour toutes les pêches de surface en mer.

Il n’y a pas de poste particulier pour la pêche du bar et du loup, ce qui compte en général avec ce leurre est de pêcher l’eau, c’est à dire de prospecter de grandes étendues sans trop insister. il n’y a pas besoin d’insister puisque en général l’attaque survient au premier passage. ceci en fait un leurre de prospection rapide idéal pour les pêches en mer du bar et du loup que l’on pratique en zone portuaire ou le long des côtes rocheuses.

Il existe certains modèles légèrement coulant, évoluant sous la pellicule d’eau, parfaits les jours où les poissons refusent d’attaquer directement à la surface, ce qui est fréquent avec le bar et le loup.

En conclusion le stickbait est un leurre flottant à posséder absolument qui ne fait pas que des meilleurs en été il prend du gros brochet en plein hiver sur les zones shallow dès que le soleil est de la partie.

Un allié à utiliser à par temps calme : le popper

Pour commencer le popper est un leurre en forme de cigare, dépourvu de bavette, dont la bouche incurvée provoque un chapelet de bulles et éclaboussures à la surface de l’eau à chaque tirée de la canne. Il est excellent pour la pêche du black-bass, de la perche, du brochet à la belle saison mais c’est aussi un des meilleurs leurres pour les pêches de surface en mer, par temps calme.

De densité flottante, après chaque animation il va se positionner à la surface de l’eau la bouche perpendiculaire à la surface. Pour la pêche de la perche en présence de chasse c’est un leurre qui n’a pas son pareil, il suffit de sélectionner un popper de taille adaptée à la taille des proies chassées et vous risquez d’enchainer les prises de perches. Une animation dite en pop and Go, qui consiste en une succession de tirée-pause est excellente sur les bancs de perches.

Pour la pêche du black-bass à l’instar de la pêche à l’insecte le popper va s’animer plus lentement, avec une ou deux tirées, entrecoupés de pauses plus ou moins longues, laissant le temps au black bass de se rapprocher du leurre.

Variez les animations !

C’est une animation totalement différente de la pêche de la perche au popper, qui est plus proche d’une pêche à la mouche que d’une pêche au leurre. On l’apparente ainsi dans le sens où ce sont les pop qui font rabattre le poisson à lui-même, vient ensuite une séquence d’analyse où l’on observe comment le poisson réagit. Si le black bass n’attaque pas directement le popper, une petite tirée, lente, provoquant un nouveau pop est souvent suffisante pour déclencher l’attaque.

On procède de la même façon pour la pêche du brochet en surface.

Pour la pêche en mer du bar du loup et des autres carnassiers comme la liche, sériole ou carangue, on sélectionne des modèles de taille minimale de 9 cm, qui autorisent des lancers longue distance pour approcher le poisson en toute discrétion.

Là aussi une succession de tirée-pose, plus rapide qu’avec une animation pour l’eau douce, sera décisive au bout de 2 ou 3 lancers pour savoir si le poisson est actif ou pas.

Pour conclure le popper est un leurre flottant qui s’utilise en eau douce ou en mer par temps calme, il suffit d’adapter la taille du leurre en fonction des carnassiers ciblés.

Leurres durs à bavette : les jerkbaits minnow

Premièrement le poisson nageur connu sons le nom de jerkbait minnow, présent un design pisciforme rappelant une ablette. Son apparence figurative de petit poisson (poissons fourrage) permet de réussir dans les eaux claires pour la pêche des carnassiers.

Le Jerkbait minnow présente 3 types de densité qui permettent d’être efficaces en fonction de la zone de pêche et des conditions rencontrées comme la présence de courant et là profondeur d’eau.

La densité flottante est sans doute la version la plus répandue sur les poissons nageurs à bavette, qui laisse remonter le leurre au moment de la pause telle une proie à l’agonie.

Le jerkbait minnow suspending est intéressant pour les zones à forte pression de pêche, car il reste suspendu entre deux eaux à la pause exactement comme une proie apeurée. Ceci permet certaines fois de faire la différence d’autant plus avec des leurres durs silencieux.

Une densité coulante est complémentaire, elle donne la vision d’un poisson en train de mourir, coulant naturellement entre deux eaux au moment de la pause. Un jerkbait coulant de petite taille est très bien pour pêcher la truite en rivière, sa densité lui permet de mieux tenir le courant.

Type d’animations pour jerkbait minnow

Ces leurres durs à bavette s’utilisent de 3 façons. On pêche avec une animation linéaire, c’est à dire avec une vitesse de récupération régulière au moulinet sans marquer de pause. Ce maniement de leurre est le plus efficace car simple permet de prospecter rapidement de grands espaces.

Vient l’animation stop-and-go qui est une animation linéaire à laquelle nous rajoutons des petites pauses d’une à trois secondes pour laisser le temps aux carnassiers d’attaquer.

Il existe aussi des modèles à longue bavette appelée longbill minnow très intéressant pour accéder aux couches d’eaux inférieurs.

Enfin la dernière façon d’animer est une base de linéaire ou stop-and-go, sur lequel on rajoute des petites tirées de la canne appelées twitch ou des tirées plus amples latérale de la canne qui s’appelle des jerks ou jerking.

Les crankbait : le leurre crank

Premièrement ces leurres sont originaires des États-Unis, initialement dédiés à la pêche du black-bass, ils trouvent leur place pour la pêche des carnassiers.

De forme ronde parfois très dodue, les leurres durs crankbaits possèdent une bavette de longueur différente, permettant d’accéder à plusieurs profondeurs d’eau.

Sa bavette permet de protéger les hameçons triples des obstacles, qui en fait un leurre de prospection rapide. Il est excellent pour pêcher les zones encombrées comme les bois immergés et herbiers où se trouvent les carnassiers.

On trouve des modèles silencieux qui permettent d’être efficace où les poissons sont éduqués au leurre classique ou au bruit des billes bruiteuses aussi appelé rattles.

Nous parlerons des leurres lipless crankbaits (leurre vibration / lipless crankbait) mais aussi de lipless jerkbait dans un prochain article.

Pour conclure n’oubliez pas les leurres souples avec différentes têtes plombées qui offre un sacré complément aux leurres durs !

Quitter la version mobile