Pêcher en fleuve aux leurres ! Il est fréquent que les pêcheurs au lancé ne s’aventurent pas dans les fleuves. La raison principale est qu’ils pensent qu’il y a peu de poissons, ce qui est une idée fausse. C’est une époque fast pour la pêche du sandre dans nos cours d eau douce.

Pêcher en fleuve aux leurres: quel poisson carnassier ?

Premièrement, lorsque vous irez pêcher en fleuve vous retrouvez toutes les espèces de poissons. On trouve des poissons blancs (carpes, gardons et brèmes …) mais des carnassiers brochets, sandres, silures et perches. Bref, tous ces poissons se situeront sur différents postes.

Où pêcher en fleuve, rivière ?

D’abord, pour pêcher en fleuve nous vous conseillons d’abord de vous orienter vers des parties du fleuve qui traverse des villes car il y a de nombreuses cachettes pour les poissons. À savoir que les poissons adorent se cacher sous les bateaux, parce que le courant est moins fort et les postes sont plus accessibles.

Vous pouvez également pêcher vers des écluses car celles-ci sont un apport en oxygène et nourriture pour les poissons. Bref, prenez quand même la température avec votre AAPPMA avoir la confirmation qu’aucune interdiction n’est en place.

Quels sont les bons postes de pêche en fleuve ?

Tout d’abord, pour pêcher en fleuve avant de lancer, il faut l’analyser. Pour pêcher en fleuve et rivière, il y a du courant, c‘est souvent là où les poissons se regroupent et où l’eau est calme avec peu de profondeur. De plus il est fréquent qu’en fleuve il y ait des arrivées d’eau qui sont sources de nourriture pour les poissons mais également d’un confort car l’eau est ainsi plus oxygénée.

Le troisième spot typique à carnassier est « la bordure » tous simplement car le courant déplace beaucoup de débris, et donc apporte de la nourriture pour les carnassiers.

L’un des derniers spots incontournables à pêcher en fleuve, c‘est bien sûr, les arbres morts et les herbiers puisqu’ il s’agit de cachettes pour les poissons mais aussi d’un véritable terrain de chasse pour eux. Le brochet vient souvent y chasser tôt le matin ou en fin de soirée.

Enfin, l’été les poissons se réfugient dans les herbiers, ces derniers apportent de la fraicheur et de l’oxygène.

Quels leurres choisir ?

Premièrement, pour pêcher en fleuve il est idéal de pêcher avec des leurres souples car on ne connaît pas la profondeur mais surtout, on a moins de chance de s’accrocher dans les débris au fond du fleuve. Alors qu’avec des tridents, on a plus le risque d’accroc.

Évidemment, ce n’est pas interdit d’essayer avec des poissons nageurs car ils ont des actions différentes des leurres souples ce qui intrigue le poisson. Pour pêcher en fleuve, vous pouvez également la jouer fine en utilisant des leurres silencieux car le courant génère énormément d’agitations et de bruits.

En utilisant des leurres silencieux, cela intrigue le poisson. Pour ce qui est du coloris il faut juste adapter la couleur du leurre à celle de l’eau. La règle de base est que plus l’eau est claire et plus la luminosité est importante, plus la couleur de votre leurre doit être discrète et naturelle.

Par exemple nacré et dos noir imite un gardon, dos vert zébré de noir imite une perche. Et inversement si l’eau est teintée. Dans des eaux très troubles comme en période de crue, on considère que les couleurs très sombres offrent le meilleur résultat. Enfin, suivant la profondeur vous pouvez ajuster le grammage de votre leurre, le coloris et forme, clés pour bien pêcher en fleuve au leurre.

Quelles techniques de pêcher utiliser ?

D’abord, pour pêcher en fleuve on peut pratiquer du bord ou en bateau. L’une des meilleures techniques pour pêcher en fleuve est de pêcher lentement en linéaire.

Pour le linéaire il s’agit d’ajuster le grammage de la tête plombée pour que le leurre plane. Vous pouvez également animer votre leurre en faisant de petites tirées. Enfin, une autre technique qui marche à merveille est la verticale au leurre souple surtout sur le sandre !

Quitter la version mobile