Stickbait : c’est un leurre bâton (stick = bâton). Le stickbait est un leurre de surface de la famille du poisson nageur, donc un leurre dur. Comme son nom l’indique il ressemble à un bâton ou un cigare, avec une coloration imitant généralement un poisson. On en trouve de différentes tailles, avec des finitions conçues pour la pêche en rivière comme pour la pêche en mer.

Stickbait: la mécanique de ce leurre

Premièrement le pêcheur à besoin d’apprendre à employer un stickbait. La récupération est basée sur une cadence à base de coups de scion sur une ligne peu tendue de manière à faire effectuer au leurre une nage en zig zag. Cette action est appelée le « walking the dog », soit « promener le chien », puisque quand on tient la laisse dans la main droite le chien va à gauche et vice versa !

Cette récupération en zig zag, une fois qu’elle est maitrisée par le pêcheur, peut être effectuée avec plus ou moins de vigueur. En effet, il est possible de réaliser une cadence lente avec des glissées amples du leurre. Enfin on peut impartir un rythme rapide et nerveux, et donner vraiment l’impression d’un poisson en fuite.

Stickbait: un leurre pour chaque carnassier

D’abord il faut adapter sa pêche au leurre au poisson recherché. En effet, le stickbait est efficace pour la perche, le brochet, le black bass et le bar. Ces deux derniers sont de taille comparable, et vont attaquer les mêmes leurres, à savoir une dizaine de centimètres.

Pour faire monter les perches sur un stickbait, on va opter pour des leurres d’environ 7 à 8cm. Une récupération rapide sans pause est la plus efficace. Il ne faut pas hésiter à être très agressif et multiplier les lancés pour déclencher l’intérêt des perches.

Pour le brochet on optera pour les plus gros stickbaits, entre 12 et 20 cm. Au contraire de la perche, on optera pour une récupération composée de longues glissades libres entrecoupées de pauses. Cela étant, il ne faut pas hésiter à changer la cadence en cours de récupération. Pour conclure il faut faire des essais et voir ce que le poisson préfère.

Quand pêcher au stickbait ?

La première évidence est qu’un stickbait imite un poisson fourrage qui se fait chasser par un carnassier. Il est donc logique de l’utiliser dans le cas de chasse visible en surface. Il suffit de lancer dans la zone et récupérer le leurre en walking the dog !

L’absence de chasse n’interdit pas l’emplois d’un stickbait, loin de là ! Le stickbait est certainement le topwater le plus versatile. On l’a vu il prend tous les carnassiers et presque à toutes les saisons. A partir du moment où la température de l’eau atteint ou dépasse les 15°c, il est temps de sortir le stickbait !

Typiquement il est entendu que les leurres de surfaces sont plus efficaces par luminosité réduite : matin, soir et temps couvert. Enfin, par son déplacement rapide c’est un leurre de réaction et prend du poisson à tout moment.

Où pêcher au leurre de surface ?

D’abord en dehors des eaux franchement boueuses et troubles, le stickbait peut être efficace dans de nombreuses conditions. Il permet de ratisser de larges zones quand il est difficile de déterminer avec précision la tenue des poissons. C’est d’ailleurs pourquoi il est si efficace pour la perche. C’est le leurre de pleine eau par excellence.

Bien évidemment, la limite du stickbait, dans la mesure où il est armé par des hameçons triples est l’encombrement de la surface de l’eau. Que ce soit de la bourre de peuplier au printemps, des débris d’herbes en surface en été, ou des feuilles mortes en automne, le stickbait ne supporte pas ce genre de contraintes.

Mais pour peu que la surface soit libre, en bordure ou au-dessus d’un herbier immergé, le long de pile de ponts, sur des hauts fonds, ou des têtes de roches en mer, le stickbait règne en maitre. Dans une certaine mesure, il s’accommode assez bien du vent. Il se lance facilement, même dans le vent. En présence de vagues, il vaut mieux un model bruiteur et une récupération énergique. A l’inverse, par temps calme il vaut mieux choisir une animation plus discrète.

Pour terminer, le stickbait est le B-A BA du topwater, un incontournable avec lequel on ne s’ennuie jamais tant il est satisfaisant à voir évoluer sur la surface. Les attaques sont les plus fun et il prend du poisson facilement. Pour conclure, cet article est rédigé autour du Glide Dog 100 comme modèle idéal, en vente sur Digit-lure.com.

Quitter la version mobile