Pression de pêche: lorsqu’elle est forte dans votre lac ou votre rivière elle peut être décourageante pour de nombreux pêcheurs. Vous vous réveillez tôt, vous vous rendez à la rampe et vous voyez une douzaine de voitures et de remorques stationnés alors que le soleil est à peine levé. C’est un spectacle trop commun pour beaucoup d’entre nous. La pression de pêche au leurre peut être difficile à gérer, et pourtant, comme nous allons le voir, ce n’est pas sans espoir. Cela peut signifier que les poissons sont actifs, et que vous allez passer une excellente journée. Voyons ce que nous pouvons faire dans une situation de forte pression de pêche.

Pression de pêche: finesse de la présentation

D’abord, c’est probablement la première réponse que de nombreux pêcheurs donneraient si on leur demandait comment gérer la pression de pêche. C’est une bonne option. Lorsque les poissons sont méfiants et ne mordent pas aux leurres standards, il est bon de réduire la taille des leurres. L’idée sous-jacente est que les leurres plus petits ne trahissent pas aussi facilement leur caractère factice que les leurres plus gros. Des leurres plus petits signifient également moins de perturbation et de bruit lorsqu’ils touchent l’eau. Cela implique aussi une ligne plus légère, moins visible. C’est une plus petite empreinte sur l’environnement des poissons.

La finesse ne se limite pas à des leurres plus petits. C’est aussi un état d’esprit, une présentation. La finesse de la présentation, c’est comme être poli et respectueux, c’est l’opposé du power fishing. L’objectif est d’attirer le poisson avec une présentation non-menaçante. Le même leurre peut être utilisé dans les présentations power et les présentations finesse. Cette dernière implique généralement moins de mouvements, ou plus lentement.

Par exemple, un montage drop shot peut être lancé et remonté assez rapidement, avec des mouvements agressifs du leurre. Ou bien, il peut être lancé devant la cible, ramené doucement et laissé en place avec un minimum de mouvements, voire aucun. Pour conclure, il s’agit alors d’une présentation en finesse.

Pression de pêche : où pêcher au leurre ?

Pour commencer voici un dilemme difficile : le lac a un certain nombre de bons secteurs favorables à la pêche qui retiennent constamment les poissons. Ce sont aussi ceux qui subissent le plus de pression. D’autre part, le lac possède une zone entière avec très peu d’habitat mais très peu de pression. Lequel choisir? Il n’y a pas de réponse claire à cette énigme, examinons les deux :

Si vous allez dans un secteur populaire, vous devrez vous démarquer de la foule. Faites quelque chose de différent. Cela peut signifier lancer d’un angle différent, par exemple, si un poste se trouve à une courte distance du rivage, la plupart des pêcheurs garderont leur bateau en eau profonde et lanceront vers le poste. Pourquoi ne pas mettre votre bateau contre la rive et lancer vers le poste ? En rivière, la plupart des gens lancent vers l’aval, faites le contraire.

Si vous décidez de pêcher loin de la foule, vous devrez passer au crible beaucoup d’eau vide. Recherchez les micro-spots. De loin, la rive semble nue, sans herbiers, sans pointes, sans arbres morts, rien. Mais en regardant de plus près, vous trouverez souvent de petites choses. Un rocher, une petite pointe, deux ou trois tiges d’herbe, et ainsi de suite. Ils seront éparpillés et pas impressionnant. Mais cela peut être tout ce qu’il faut pour retenir un gros poisson. Enfin, soyez prêt à couvrir beaucoup d’eau vide avec un leurre rapide et à pêcher à fond ces petits joyaux.

Jouer la carte discrètion !

Tout d’abord, si vous y réfléchissez, ce n’est pas tant que les poissons s’habituent aux leurres, c’est plutôt qu’ils prennent conscience de votre présence. Et le bruit est généralement ce qui vous trahit. Si vous pêchez depuis le rivage, apprenez à marcher doucement et assurez-vous que votre leurre entre dans l’eau sans bruit. C’est également important pour les pêcheurs en bateau.

Mais ils sont désavantagés car un bateau peut générer toutes sortes de bruits qui trahissent la présence du pêcheur. Réglez votre moteur électrique aussi bas que possible. Il est préférable de le faire tourner très lentement non-stop plutôt que faire des à-coups.

Assurez-vous que votre hélice n’est pas endommagée, une hélice déséquilibrée crée beaucoup de vibrations supplémentaires. Ne laissez rien tomber, vérifiez que la pompe du vivier ne fonctionne pas sans raison. À moins que vous n’en ayez vraiment besoin, c’est une bonne idée d’éteindre vos appareils électroniques.

Soyez très attentif au bruit produit par chacun de vos mouvements, l’ouverture et la fermeture des couvercles des compartiments, le déploiement d’un moteur électrique, les cannes à pêche qui se cognent contre le plat-bord, etc. Dans la mesure du possible, effectuez votre montage et vos préparatifs loin de votre lieu de pêche. Enfin, lorsque cela est possible, utilisez le vent ou le courant pour dériver dans votre zone.

Pression de pêche: réaction réflexe

Premièrement, il peut sembler un peu contradictoire avec ce que nous avons dit précédemment, mais la finesse n’est pas toujours la clé du succès. J’ai souvent constaté que c’est le contraire qui est vrai. Une action délibérée « dans ta face » peut être une meilleure réponse à la pêche dans un environnement de forte pression de pêche. Le jeu consiste à placer le leurre directement devant le poisson.

Elle implique généralement une pêche rapprochée, des leurres rapides et une présentation power. Encore une fois, quand les choses se compliquent, ne soyez pas subtil et gentils, allez-y à fond et allez droit au but. Prenons un leurre classique pour illustrer la finesse et le power fishing: le jig.

Une présentation en finesse serait un jig à tête ronde légère avec une jupe amincie et réduite et un petit trailer. Il coule lentement, est maintenu à une certaine distance du poste et en étant non intrusif, il  » séduira  » les poissons pour qu’ils sortent de leur habitat et l’attrapent. Pour conclure pensez-y comme si vous offriez à quelqu’un un biscuit d’apéro avec un sourire, juste un, qui refuserait cela ?

Faire réagir les carnassiers

D’abord un leurre de réaction serait un jig ordinaire mais juste un peu plus lourd que la norme pour qu’il coule rapidement. Et vous l’envoyez au plus profond du cover le plus épais. C’est un peu comme jouer avec un chat et un bout de ficelle. Si vous le posez juste là, le chat va l’ignorer. Mais si vous la lancez, et la tirez rapidement puis la lancez à nouveau, le chat commencera à la poursuivre.

Pêcher dans un lac à forte pression de pêche est plus facile qu’il n’y paraît. Une grande partie est une attitude mentale, ne laissez pas les autres pêcheurs entrer dans votre tête. Faites ce que vous savez faire mais essayez de penser librement. Que ce soit la météo, la pression atmosphérique, le vent du nord, la lune ou la pression de pêche, on a toujours besoin d’une excuse n’est-ce pas ? Pour finir, merci de partager cet article avec vos amis, ça nous aide beaucoup !

Quitter la version mobile